satellite


satellite

satellite [ satelit ] n. m.
satelite v. 1265; lat. satelles, satellitis « garde du corps »
I
1(1665) Corps céleste gravitant sur une orbite elliptique autour d'une planète. La Lune est le satellite de la Terre. Les satellites de Jupiter. Satellite naturel (pour éviter une ambiguïté avec le sens 2).
2(v. 1950) Satellite artificiel, ou plus cour. satellite : engin construit par l'homme, destiné à être lancé dans l'espace de manière à décrire une orbite autour de la Terre, de la Lune, ou d'un autre corps céleste, et qui est généralement porteur d'équipements à destination scientifique (appareils de mesure), économique (relais de télécommunications), industrielle (traitement ou fabrication de matériaux sous une pesanteur réduite), ou militaire (observation d'objectifs stratégiques, vecteur d'armes). ⇒ orbiteur. Le premier satellite (Spoutnik 1) a été lancé par l'U. R. S. S. le 4 octobre 1957. Fusée porteuse d'un satellite. Satellite équatorial, évoluant au-dessus des zones équatoriales. Satellite géosynchrone, géostationnaire, héliosynchrone. Satellite habité, inhabité. Satellite d'observation. Satellite météorologique. Satellite de télécommunications ou satellite-relais, servant à augmenter la puissance des liaisons de radio et de télévision et à assurer les relais transocéaniques. Liaison, émission de télévision par satellite. Satellite-observatoire. Satellite-espion. Photos satellites, prises par satellite.
3(1902) Mécan. Satellites d'un différentiel d'automobile : petits pignons coniques disposés entre les planétaires. Par appos. Pignons satellites.
4Anat. (Par appos. ou adj. ) Veine satellite d'une artère, qui a le même trajet et porte en général le même nom. Muscle, nerf, artère satellite d'une autre structure anatomique.
Biol. A. D. N. satellite : partie mineure du génome constituée par des séquences hautement répétitives.
5(1964) Bâtiment annexe d'une aérogare relié au bâtiment principal par un couloir. Embarquement immédiat, satellite numéro 5.
II
1Vx Homme de main chargé d'exécuter les volontés d'un chef.
2Mod. Personne ou nation qui vit sous l'étroite dépendance politique et économique d'une autre et gravite autour d'elle. Les pays « qui ne se sont pas laissés réduire à la triste condition de satellites » (Duhamel). Appos. Les pays satellites des grandes puissances. Par ext., appos. Cité-satellite. Village-satellite.

satellite nom masculin (latin satelles, -itis, garde du corps) Corps qui gravite autour d'un astre de masse prépondérante, en particulier autour d'une planète. Littéraire. Personne qui vit sous la dépendance d'une autre : Les satellites d'une personnalité politique. État entièrement dépendant d'un autre plus puissant : Les satellites du bloc socialiste. Collectivité qui subit la tutelle d'une autre : Les filiales satellites d'un groupe important. Bâtiment annexe d'une aérogare, qui sert à l'embarquement et au débarquement des voyageurs et de leurs bagages. Chacun des pignons mobiles d'un engrenage différentiel ou épicycloïdal. ● satellite (expressions) nom masculin (latin satelles, -itis, garde du corps) Les satellites (artificiels), engin construit par l'homme et placé en orbite autour d'un astre, en particulier de la Terre, par une fusée ou un système de transport spatial.

satellite
n. m.
rI./r
d1./d Astre qui gravite autour d'une planète. La Lune est le satellite de la Terre.
|| Satellite artificiel ou satellite: engin mis en orbite par l'homme autour de la Terre, d'une autre planète ou d'un satellite naturel, généralement porteur de matériel scientifique, militaire ou de télécommunication. Transmission d'images par satellite.
d2./d MECA Chacun des pignons coniques fixés sur la couronne d'un différentiel d'automobile et sur lesquels s'engrènent les planétaires.
d3./d ANAT (En appos.) Veine satellite d'une artère, qui suit le même trajet qu'elle.
rII./r Personne, ville, nation placée sous la dépendance d'une autre, plus puissante qu'elle.
(En appos.) état satellite.

⇒SATELLITE, subst. masc. et adj.
I. — Subst. masc.
A. — 1. Vieilli. Homme attaché au service d'un autre qu'il escorte et auquel il sert de garde du corps. Sylla, alors consul, voulait pour lui-même la conduite de la guerre d'Asie. Sulpicius et ses satellites l'enfermèrent dans la maison de Marius et lui firent jurer de se désister (MICHELET, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 175).
2. P. ext., péj. Homme entièrement dévoué aux ordres d'un autre. Nasuf (...) en entrant chez moi la première fois, (...) avoit, de concert avec le calife, fait cacher autour de ma maison une troupe de satellites armés, qui devoient paroître à un signal convenu (GENLIS, Chev. Cygne, t. 2, 1795, p. 272). Je me sentis appelé à guider, à régénérer l'humanité. J'avais quinze ans à peine, mais on vieillit vite à l'école de l'oppression. Nous venions de mettre en fuite les satellites étrangers soldés par la tyrannie; j'entrai le premier au Louvre (SANDEAU, Sacs, 1851, p. 52).
[Avec compl. subst. introd. par de] Les satellites de Cromwell renversèrent des pouvoirs civils qui n'avaient encore ni force ni dignité (STAËL, Consid. Révol. fr., t. 2, 1817, p. 345).
B. — 1. ASTRON. Corps de nature planétaire accomplissant sa révolution autour d'une planète principale à laquelle il est lié par la gravitation et qu'il accompagne en même temps dans sa propre révolution. Satellite de la terre, de Jupiter. Les planètes du second ordre ou satellites, qui font leur révolution autour d'une planète principale, servent à lui renvoyer les rayons du soleil par leurs réverbères, dont les foyers seraient dérangés à chaque instant, si elles avaient un mouvement de rotation (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 357). V. graviter A 1 ex. de Flammarion.
2. P. anal.
a) Nation, pays dépendant politiquement ou administrativement d'un autre; en partic., état contrôlé par l'Union soviétique à la suite des accords de Yalta. La défaite où le pays roulait sous les coups de la Prusse et de ses satellites allemands, avaient submergé les Français (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 236). Le maintien prolongé de la sujétion de l'Europe centrale, dans la fièvre libérale qui s'annonce en U.R.S.S., ne peut manquer d'entraîner en Allemagne orientale ou chez les satellites de très graves remous capables de produire des tensions très dangereuses pour la paix (BEAUFRE, Dissuasion et strat., 1964, p. 173).
b) Personne, collectivité, nation ayant un lien d'assujettissement, de dépendance et/ou de protection avec une autre. La mort devrait, selon lui, être supposée antérieure à la vie, et représenterait l'équilibre vers lequel retournerait fatalement l'organisme, guidé par des instincts qui semblent garder la vie, mais qui n'ont été primitivement que des satellites de la mort (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 25). La commission des bâtiments des postes et télécommunications, satellite du conseil général des bâtiments de France, est chargée d'examiner les projets de construction les plus importants (Admin. P. et T., 1964, p. 11). V. état ex. 26.
3. P. anal. (de situation)
a) Ce qui constitue une annexe, une dépendance. La qualité est devenue une simple annexe ou un satellite de la substance, et elle dépend de ce noyau substantiel comme des possessions dépendent de leur propriétaire, comme des attributs appartiennent à une divinité (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 18).
b) Spécialement
BIOL. Petit segment d'un chromosome, séparé du reste de celui-ci par un ou deux étranglements. Satellite terminal et satellite intercalaire. Certains chromosomes présentent de plus une ou plusieurs constrictions colorables, dites secondaires, qui isolent de petits fragments chromosomiques nommés satellites (HUSSON, GRAF, Biol. gén., 1965, p. 48).
PHYS. Électron tournant autour du noyau de l'atome. Rutherford a émis l'hypothèse d'une structure nucléaire comportant des noyaux X3 de masse 3 et portant deux charges positives, et l'hypothèse bien connue du « satellite » (J. Phys. et Radium, 1926, p. 383 D).
C. — Satellite (artificiel). Engin spatial lancé dans l'espace à une vitesse suffisante pour décrire une révolution autour de la terre ou d'une autre planète, et destiné à transporter des cosmonautes ou à apporter des informations à des fins scientifiques, militaires ou de télécommunication. Synon. planétoïde (rem. s.v. planète). Satellite espion; satellite géostationnaire; satellite d'alerte, d'observation, de télécommunication. Si l'on veut que ces liaisons par satellites puissent avoir lieu en permanence, 24 heures sur 24, il est nécessaire de placer en orbite un nombre suffisant de satellites de façon à ce que deux points du globe en aient toujours un en visibilité (Admin. P. et T., 1964, p. 43). On a pensé aussi aux satellites relais pour télécommunications, et cela sous deux aspects: le simple miroir à ondes (c'est le gros ballon Écho (...)), et l'engin qui reçoit, enregistre et retransmet en un point quelconque de son orbite sur demande; c'est l'extraordinaire Courier I (4 octobre 1960) (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 584).
II. — Adjectif
A. — Qui est proche de et qui en dépend; qui est lié à, qui est auxiliaire de. Cité, quartier satellite. Les villes nouvelles ont inspiré la théorie des villes satellites (...), les villes nouvelles dont on sait que 8 ont été édifiées à 30 ou 50 km de Londres, sur les 15 que compte l'Angleterre (Gds ensembles habit., 1963, p. 35). Considère-t-on l'engendrement d'industries par d'autres industries (...), soit qu'il s'agisse d'« industries satellites » (...), soit d'industries non satellites, c'est-à-dire qui ne sont ni dominées par l'industrie-mère, ni même techniquement très dépendantes de l'industrie-mère (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 260).
MÉCAN. (Pignons) satellites (d'un différentiel d'automobile). ,,Roue d'engrenage dont l'axe est mobile et tourne avec la roue qui l'entraîne. L'ensemble de ces deux roues est appelé parfois engrenage planétaire`` (Mots rares 1965).
P. ell., en empl. subst. de l'adj.:
... la grande couronne entraîne la cage, celle-ci entraîne les axes des satellites qui, engrenés avec les planétaires, entraînent ces derniers. Or, dans le cas présent, le gauche doit (...) tourner plus vite que la cage (...). Si le planétaire tourne plus vite, il se déplace par rapport à l'autre planétaire, et le pignon satellite tourne simplement sur son axe...
CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 190.
B. — MÉDECINE
1. [En parlant d'une veine] ,,Qui avoisine une artère le long du trajet de celle-ci et qui porte souvent le même nom`` (MAN.-MAN. Méd. 1980).
2. P. ext. [En parlant d'une structure anatomique] Qui est ,,voisine d'une autre et présentant certaines analogies avec elle (par ex. tronc artériel satellite d'un tronc bronchique), (...) [qui est] liée à une autre ou dépendant d'une autre (par ex. veine satellite du bulbe olfactif)`` (MAN.-MAN. Méd. 1980). L'artère ethmoïdale postérieure, satellite du nerf ethmoïdo-nasal, filet du nasal passe par le trou orbitaire interne postérieur (G. GÉRARD, Anat. hum., 1912, p. 437). Les lésions intéressent les extrémités osseuses et les cartilages des articulations (...); les muscles satellites s'atrophient (HUDELO ds Nouv. Traité Méd. fasc. 1 1926, p. 558).
Prononc. et Orth.:[satelit], [-tel(l)-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) XIVe s. satelites « homme chargé d'accompagner et de protéger quelqu'un » (BRUNET LATIN, Trésor, éd. Chabaille, p. 625); b) 1468 « homme de main, à la solde de quelqu'un » (J. DE ROYE, Chron. scandaleuse, éd. B. Mandrot, I, 216); c) av. 1704 « ce qui accompagne une autre chose comme sa suite logique » (BOSSUET, Sermons, Bonté et rigueur de Dieu, 2 ds LITTRÉ); 2. a) 1665 « planète qui tourne autour d'une planète principale » (A. DE GRAINDORGE, Lettre à Huet ds Fr. mod. t. 14, p. 290); b) 1805 « veines qui avoisinent les artères » (LUNIER, Dict. des sc. et des arts, p. 286); 1814 adj. veines satellites (NYSTEN); c) 1902 « roue d'engrenage » (R. mens. Touring-Club de France, oct., p. 442a ds QUEM. DDL t. 17); d) 1941 « pays soumis dans sa politique à une nation plus puissante » (L'Œuvre, 16 avr.); 3. 1953 satellites artificiels (J. PERRET, Bâtons dans les roues, p. 187); 1961 satellite d'observation (Auto-journal, 20 avr., p. 30, col. 5 ds GUILB. Astronaut. 1967); id. satellite habité (L'Express, 13 avr., p. 11, col. 1, ibid.); 1963 satellite de télécommunication (Carrefour, 22 mai, p. 13, col. 3, ibid.). Empr. au lat. satelles, -itis « garde du corps, soldat » « compagnon, serviteur », « auxiliaire, complice ». Fréq. abs. littér.:235. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 578, b) 309; XXe s.: a) 169, b) 238.
DÉR. Satellisation, subst. fém. a) Lancement d'un engin spatial et placement sur orbite. Vitesse de satellisation. (Dict. XXe s.). b) Au fig. Action de satelliser; assujettissement à un autre. J'insiste sur cette révolution parce qu'elle est insuffisamment comprise à l'étranger. On croit souvent qu'il s'agit d'un sursaut national contre la satellisation, d'une simple reprise de conscience tchèque. C'était encore vrai il y a huit jours: maintenant, le réveil national et le réveil communiste sont inextricablement confondus dans la « voie tchèque » (Le Nouvel Observateur, 29 juill. 1968, p. 4, col. 2). P. ext. Entre nations on observe de nombreuses dépendances économiques (...) par l'effet des investissements directs et de ces importations qui, sans être imposées, se réalisent par pressions (...). Les satellisations partielles ou très étendues qui, par construction, ne peuvent être prises en considération par la théorie orthodoxe, sont intégrables à notre interprétation (Fr. PERROUX, Indépendance de la nation, 1969, p. 115). [(l)], [-teli-]. 1res attest. a) 1961 « action de placer sur orbite un satellite artificiel » (L'Express, 13 avr., p. 11, col. 1 ds GUILB. Astron. 1967), b) 1966 « situation d'un état, d'une personne satellisés » (L'Express, 3 oct. ds GILB. 1980); de satellite, suff. -(a)tion.
BBG. — BLOCHW.-RUNK. 1971, p. 152 (s.v. satellisation). — Dossiers de mots. Néol. Marche. 1979, n ° 7, p. 43. — DUB. Pol. 1962, p. 416. — POHL (J.). Contribution à l'hist. de qq. mots. Arch. St n. Spr. 1969, t. 205, p. 371. — RICHARD Kirchenterminologie 1959, p. 103, 108.

satellite [satelit; satɛllit] n. m.
ÉTYM. V. 1265, satelite; lat. satelles, satellitis « garde du corps », mot d'orig. probablt étrusque.
———
I Vx.
1 Homme de main chargé d'exécuter les volontés d'un chef (→ Mercenaire). || Les satellites des despotes (→ Guerrier, cit. 1).
1 Mais voyant que ce prince, ingrat à ses mérites,
N'envoyait qu'un esquif rempli de satellites,
Il soupçonne aussitôt son manquement de foi.
Corneille, Pompée, II, 2.
2 (Péj.). Homme dévoué aux ordres de qqn.REM. L'influence du sens II, 2 est ici perceptible. || Satellite qui accompagne, obéit, suit… Serviteur.
2 Tous les honnêtes gens de Neuchâtel, indignés des traitements que j'essuyais et des manœuvres dont j'étais la victime, avaient les ministres en exécration, sentant bien qu'ils suivaient des impulsions étrangères, et qu'ils n'étaient que les satellites d'autres gens qui se cachaient en les faisant agir (…)
Rousseau, les Confessions, XII.
———
II
1 (1665, lat. mod. satelles, 1611, Kepler, De quattuor Jovis satellitibus erronibus « Des quatre planètes satellites de Jupiter »). Corps céleste gravitant sur une orbite elliptique autour d'une planète qui l'entraîne dans sa révolution autour du soleil. Astre, lunule, planète (cit. 3). || La Lune est le satellite de la Terre (→ Attirer, cit. 4). || Les satellites de Jupiter (→ Graviter, cit. 1; indiscernable, cit. 2), de Saturne… || Satellite naturel (pour éviter une ambiguïté avec le sens 2, infra).
3 (…) c'est en juillet 1609 que (Galilée) construit lui-même, avec des verres excellents qu'il a fait fabriquer par les verriers de Murano, un tel instrument, qui grossissait environ quinze fois, et avec lequel, ce fameux 7 janvier 1610, il découvre les satellites de Jupiter (…) Les satellites de Jupiter — que Galilée avait appelés, en hommage à ses protecteurs, astres de Médicis — furent aperçus en Angleterre, par Harriot, en octobre 1610, en France par Gaultier de La Valette, le mois suivant.
E. Schatzmann, l'Astronomie, in Encycl. Pl., Hist. de la science, p. 725.
2 (V. 1950). || Satellite artificiel, ou, plus cour., Satellite : engin destiné à être lancé dans l'espace de manière à décrire une orbite autour de la Terre, de la Lune, ou autour d'un autre corps céleste, et qui est généralement porteur d'équipements à destination scientifique (appareils de mesure), économique (relais de télécommunications), industrielle (traitement ou fabrication de matériaux sous une pesanteur réduite), ou militaire (observation d'objectifs stratégiques, vecteur d'armes). || Le premier satellite (Spoutnik 1) a été lancé par l'U. R. S. S. le 4 octobre 1957. || Lancement d'un satellite. || Fusée porteuse d'un satellite.Satellite équatorial, évoluant au-dessus des zones équatoriales. || Satellite géosynchrone : « satellite de la Terre, dont la période de révolution est égale à la période de rotation de la Terre (durée du jour sidéral, soit environ 23 h 56 mn) » (Journ. off.). || Satellite héliosynchrone.Satellite géostationnaire : « satellite géosynchrone, décrivant une orbite équatoriale et circulaire, dans le sens direct (sens de la rotation de la Terre) » (Journ. off.). || Satellite d'observation. || Satellite météorologique. || Satellite militaire, satellite d'inspection. || Satellite d'aide à la navigation. || Appareil de navigation par satellite. || Satellite de télécommunications ou satellite-relais, servant à augmenter la puissance des liaisons de radio et de télévision et à assurer les relais transocéaniques. || Liaison, émission de télévision par satellite. || Satellite domestique, utilisé par un pays seul pour ses liaisons intérieures. || « La France (placera) un satellite de communication domestique en orbite géostationnaire » (Sciences et Avenir, mars 1980, p. 83).Appos. || Satellite-observatoire. || Satellite-espion. || Satellite-relais.
REM. La dénomination de satellite artificiel s'applique en général à des engins de taille relativement réduite, équipés d'appareils à fonctionnement automatique ou télécommandé, et d'une longévité sur orbite assez grande (de l'ordre de quelques mois à plusieurs années). Les satellites artificiels habités, plus gros et spécialement conçus pour recevoir pendant une durée réduite (de quelques jours à quelques semaines) un équipage qui fait fonctionner l'appareillage technique, sont plutôt désignés par des termes spécifiques (station orbitale, cabine spatiale, capsule, navette spatiale, etc.).
3 Phys. Électron qui tourne autour d'un noyau atomique.Appos. || Électron satellite.
———
III Didact. Élément périphérique ou secondaire, par rapport à un élément central ou principal. || « Raie (spectrale) principale accompagnée de satellites » (Rev. gén. des sc., no5, p. 243, 1903).Spécialement :
1 (1902). Mécan. || Satellites d'un différentiel d'automobile : petits pignons coniques disposés entre les planétaires. Par appos. Pignons satellites.
2 Anat. (Par appos. ou adj.). || Veine satellite d'une artère, qui a le même trajet et porte en général le même nom. || Muscle, nerf, artère satellite d'une autre structure anatomique.
3 Appos. Cour. || Ville satellite : ville sans véritable autonomie économique, abritant les travailleurs d'une capitale. || Village satellite. || Cité satellite.
4 Dans une époque où les opérations vitales pour Paris sont la circulation souterraine, l'utilisation des catacombes, le dégagement par des villes satellites (…)
Giraudoux, De pleins pouvoirs à sans pouvoirs, p. 77.
4 (1964). Bâtiment annexe d'un autre, auquel il est relié par un couloir. || Les satellites de l'aérogare de Roissy 1.
———
IV Fig.
1 (Du sens I, repris couramment au XXe sous l'infl. du sens II, 2; encore métaphorique dans la cit. 5). Personne ou nation qui vit sous l'étroite dépendance d'une autre et gravite autour d'elle. Obédience. || Ce parti n'est que le satellite d'un autre. || Un homme en vue et ses satellites.Appos. || Pays, régions, nations satellites.
5 Ils ne sont pas les Satellites de Jupiter, je veux dire ceux qui pressent et qui entourent le prince, mais ils l'annoncent et le précèdent (…)
La Bruyère, les Caractères, VIII, 19.
6 De même qu'il y a ailleurs les gros bonnets, il y a dans l'église les grosses mitres (…) En avançant eux-mêmes, ils font progresser leurs satellites; c'est tout un système solaire en marche.
Hugo, les Misérables, I, I, XII.
7 (La Turquie) demeure, grâce à cette sage mesure, l'un des deux pays — l'autre est la Finlande — qui ne se sont pas laissés réduire à la triste condition de satellites.
G. Duhamel, Turquie nouvelle, II.
8 Il importe donc par-dessus tout à Thorez et à Duclos que la révolte des peuples satellites apparaisse aux militants comme une revanche des anciens partis et des classes dépossédées.
F. Mauriac, Bloc-notes 1952-1957, p. 277.
2 Ce qui accompagne obligatoirement qqch. || « La faim (…) et ses deux satellites, la rage et le désespoir » (Bossuet).
DÉR. Satelliser, satellitaire.
COMP. Antisatellite. Lance-satellites. Satellite-ballon.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • satellite — sat‧el‧lite [ˈsætlaɪt] noun 1. [countable, uncountable] a machine that has been sent into space and goes around the Earth, used for radio, television, and other electronic communication: • a satellite communications company • They provide news… …   Financial and business terms

  • Satellite 5 — is a major location in the 2005 series of the British science fiction series Doctor Who . In the series, it is first seen in the year 200,000 and is the main setting for the episode The Long Game . It reappears six episodes later in the two part… …   Wikipedia

  • Satellite — Saltar a navegación, búsqueda Satellite Álbum de P.O.D. Publicación 11 de septiembre de 2001 Grabación Mayo de 2001 …   Wikipedia Español

  • Satellite — steht für: Satellite Awards, Auszeichnungen für besondere Leistungen in den Bereichen Film, Fernsehen, DVD und Neue Medien Satellite Tour, heute Challenge Tour, eine jährliche Serie von Golfturnieren XM Satellite Radio, US amerikanischer… …   Deutsch Wikipedia

  • Satellite — Sat el*lite, n. [F., fr. L. satelles, itis, an attendant.] 1. An attendant attached to a prince or other powerful person; hence, an obsequious dependent. The satellites of power. I. Disraeli. [1913 Webster] 2. (Astron.) A secondary planet which… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • satellite TV — satellite television UK / US or satellite TV UK / US noun [uncountable] television programmes that are sent to your television using satellite communications …   English dictionary

  • Satellite — Sat el*lite, a. (Anat.) Situated near; accompanying; as, the satellite veins, those which accompany the arteries. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • satellite — 1540s, follower or attendant of a superior person, from M.Fr. satellite (14c.), from L. satellitem (nom. satelles) attendant, perhaps from Etruscan satnal (Klein), or a compound of roots *satro full, enough + *leit to go (Tucker); Cf. English… …   Etymology dictionary

  • satellite — satellite. См. спутник. (Источник: «Англо русский толковый словарь генетических терминов». Арефьев В.А., Лисовенко Л.А., Москва: Изд во ВНИРО, 1995 г.) …   Молекулярная биология и генетика. Толковый словарь.

  • satellite — index offshoot, partisan Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.